OK
0 art. / 0.00€ Identifiez-vous
LeMicrophone.fr
Partagez sur facebook

Accueil...   Préamplis à transistors > RUPERT NEVE 5015-H 

1975.00 €

Ajouter au panier
Stock : nous consulter
Garantie : 12 mois

RUPERT NEVE 5015-H

Compresseur Neve avec contrôle VCA.
Ref. : 5015
RUPERT NEVE 

Zoom + RUPERT NEVE 5015-H
 
Fonctionnement et Caractéristiques du Compresseur :
Dans le but de contrôler le gain, un V.C.A. (Amplificateur Contrôlé en Tension) est utilisé. Il existe différents types de V.C.A. incluant l'utilisation de tubes, de composants « discrets », de circuits intégrés, chacun ayant ses propres caractéristiques, ce qui affecte le son et, enfin, donne la signature sonore pouvant être musicalement attrayante - ou non !! Le Portico 5043 utilise des V.C.A. très précis, générant peu de bruit, et une distorsion très basse qui n'ont, à la base, aucune réelle personnalité sonore.

Une partie du signal audio est rectifié et adoucit afin de produire un contrôle en tension adapté au V.C.A. qui doit répondre extrêmement rapidement et avoir une distorsion très basse. Si la réponse est trop rapide, les basses fréquences vont se contrôler en tension elles-mêmes ! Si la réponse est trop lente, le signal va dépasser et les premiers cycles ne seront pas compressés. La vitesse et la précision de la réponse connue en tant qu'attaque et le temps que le compresseur met à retrouver la valeur initiale, c'est à dire le relâchement, jouent un rôle important dans la façon dont un compresseur « sonne ».

Tous les modules Portico utilisent des transformateurs en entrée et en sortie et des composants « discrets » sont utilisés dans le chemin du signal. En fait, les amplificateurs de ligne eux mêmes sont capables d'améliorer la qualité sonore de nombreuses sources de signaux, spécialement ceux ayant une origine numérique. Voici quelques-uns des facteurs permettant au 5043 de travailler discrètement dans le contexte d'une chaîne audio de très haute qualité.

. « Feed Forward » et « Feed Back »
Le Portico 5043 fournit deux types de compression : les modes « Feed Forward » et « Feed Back ».
Le bouton FB permettant à l'utilisateur de « switcher » entre ces deux modes.

Si le contrôle de tension du V.C.A. est pris depuis l'entrée du 5043 (avant le V.C.A.), le V.C.A sait qu'un changement de gain est requis et la réponse est pratiquement immédiate. Ceci est ce qu'on appelle le compresseur « Feed Forward ». Si le contrôle de tension du V.C.A. est pris depuis la sortie du 5043 (après le V.C.A.), il ne peut agir immédiatement sur le V.C.A. car il a déjà été modifié par les réglages du V.C.A. et des circuits à travers lesquels il est passé. Ceci est ce qu'on appelle un « Feed Back » compresseur. Les deux caractéristiques de compression sont assez différentes, il en résulte des courbes d'attaque et de relâchement différentes, l'utilisateur a donc un grand choix de possibilités.

Pratiquement tous les appareils de Mr Rupert Neve étaient « Feed Back ». Ils avaient l'avantage d'être plus doux et « musicaux » que les appareils « Feed forward », bien qu'eux mêmes soient plus précis.

. Description des fonctions principales :
Compression Pour les signaux dont le niveau est en dessous du « treshold » (seuil) qui a été réglé, un compresseur fournit un chemin linéaire, ce qui permet au signal d'être amplifié sans que le gain n'ait été ajusté d'aucune façon. Lorsque le signal excède le niveau de « treshold » (seuil), le gain est réduit selon la façon dont le ratio a été ajusté.

. Ratio De 1 :1 à Limit (40 :1)
Au-dessus d'un « threshold » (seuil) donné, les signaux sont réduits selon un niveau ajustable, allant de 1 :1 (ce qui est linéaire, soit pas de réduction du tout), à plus de 40 :1, ce qui correspond à un ratio extrêmement élevé, équivalant à un limiteur. Le « ratio » est souvent assimilé à une « pente » car, lorsqu'il est sous forme de graphique, ce qui varie est la pente représentant la sortie et l'entrée. Le « ratio » et le « treshold » (seuil) sont inter-dépendants. Si un « ratio » de 40 :1 a été ajusté et si le « treshold » (seuil) est reglé sur 0dBu, même si un signal de +40 dBu arrive en entrée , le signal de sortie sera seulement de +1dBu. Des ratios aussi élevés que cela peuvent être utilisés afin de protéger, par exemple, un enregistreur numérique. De manière similaire, si un « ratio » de 5 :1 a été ajusté, un signal entrant de 10 dB au dessus du « treshold » (seuil) va seulement augmenter de 2 dB au dessus du « treshold » (seuil) à la sortie

. Threshold (seuil)
Le « threshold » (seuil) couvre une gamme de -30 dB à +22dBu. Lorsque le « treshold » (seuil) est réglé sur un bas niveau avec un ratio relativement élevé la réduction de gain sera considérable et il sera nécessaire d'y appliquer du gain après le compresseur afin de préserver le niveau originel du signal.

. Temps de Release/Recovery (Relâchement) et Attack (Attaque)
Le réglage du temps de Release (relâchement) va de 100 ms à 2.5 ms. Le réglage du temps d'attaque va de 20 ms à 75 ms. Les notes suivantes expliquent comment le 5043 gère des signaux comme des formes d'ondes simples. Les signaux « programmes », quant à eux, changent continuellement en niveau. La façon dont un compresseur gère ce type de signaux dépend de la magnitude et de la durée de ces peaks dans le niveau du signal.

Si le temps de « release » (relâchement) est réglé pour être très court, un signal de courte durée sera compressé mais le gain redeviendra normal très rapidement, cela résultant en un son fluctuant et non naturel connu comme étant l'effet de « pumping » (effet de pompage). Le gain va ainsi tendre à suivre la forme d'onde des signaux de basses fréquences. Le temps de « release » (relâchement) doit être réglé de façon assez longue pour que le gain soit relativement constant entre chaque note de basse ou chaque syllabe de parole.

Le temps d' « Attack » (attaque) est le temps qui est demandé aux circuits de compresion pour commencer à compresser. Un long temps d'«Attack» (Attaque ) permet aux peaks de courtes durées de « s'échapper » et ainsi de ne pas être compressés. Cela peut éventuellement causer des surcharges sur les appareils numériques. Un temps d'« Attack » très court dénature le signal en lui supprimant ses transitoires. Certaines transitoires sont très courtes et ont un effet sur la qualité du son. Régler sur un très long temps d'« Attack » (Attaque) ne génère pratiquement pas de réduction de gain car la transitoire se trouvant avant la compression a eu le temps d'opérer. Cependant, même les circuits les plus rapides prennent du temps pour fonctionner, donc un compresseur génère de toutes manières un petit peu d' « overshoot » (dépassement), ce qui est musicalement important et désirable.

Savoir régler les temps de Release et d' Attaque, voilà ce qu'est la compression !!! Une fois les principes de base compris, un compresseur/limiteur comme le 5043 devient un outil extrêmement puissant qui améliorera le rendu dynamique d'un enregistrement pour une musicalité accrue.
. Gain
Le gain possède une gamme de valeurs allant de -6dB à +20dB. Comme nous l'avons déjà noté, une fois que la compression a opéré il peut être nécessaire d'augmenter le gain général afin de retrouver le gain originel du signal.
. Ducking
Lorsque le bouton « link » est enclenché, le signal passant par le canal A peut être utilisé pour contrôler l'amplitude du canal B. Le niveau de musique sur le canal A peut être contrôlé par la voix sur le canal B pour, par exemple, réduire le niveau de musique. (ex. Talk-Over).
. Vu-mètres
Deux vu-mètres à LED sont disponibles : Output level et Gain Reduction. Vous pouvez « switcher » entre le canal A et le canal B sur le bouton central : Meter Select.
. Niveau de sortie
Indique le niveau de sortie en dBu. Le segment vert couvre la plage -10 à +12dBu. Le segment jaune couvre la plage +16 à +18dBu et le segment rouge +22dB et plus, ce qui représente une surcharge (overload).

. Réduction
Elle est calibrée en dB et couvre la plage de 1 à 22dB en la lisant dans le sens inverse. Ce vu-mètre indique le taux de réduction réel et est aussi une référence visuelle du fonctionnement du compresseur.


Spécifications techniques du compresseur :



Gain : Variable de -36 dB à +20 dB.

Threshold (Seuil) : Variable de -36 dB à +22 dB

Ratio : Variable de 1.1 :1 à « Limit » (40 :1)

Attack (Attaque) : Variable de 20mS à 75 mS

Release (Relâchement) : Variable de 100mS à 2.5 Secondes

FF/FB : Contrôle VCA Feed-Forward ou Feed-Back

S/C ou LINK : Plusieurs 5043 peuvent être chaînés via les jacks du panneau arrière. Lorsqu'un canal seul est enclenché, son contrôle de voltage apparaît sur le jack « LINK ». Lorsque les deux canaux sont enclenchés, ils sont « linkés » ensemble et leurs contrôles de voltage apparaît aussi sur les jacks « LINK ».

Sélection des entrées LINE ou BUSS : Utilisez les entrées XLR pour entrer au niveau ligne, ou bien les jacks « Buss » lorsque vous utilisez la sortie Buss d'un élément Portico.

Niveau de sortie maximum : Sortie symétrique sur transformateur +25dBu

Distorsion harmonique totale : A 1kHz, +20 dBu de niveau de niveau de sortie, sans charge.

Sortie principale, compresseur en « bypass » meilleure à 0.0006 % Sortie principale, compresseur enclenché meilleure à 0.02 %

Bruit : Mesuré sur la sortie principale, 22Hz - 22kHz, 40 Ohms de charge.
- Gain au niveau unitaire, compresseur en « bypass » meilleur à -103dBu
- Gain au niveau unitaire, compresseur enclanché meilleur à -92dBu

Réponse en fréquences : Sortie principale, gain au niveau unitaire à 18Hz, -3dB / à 150Hz, -3dB

Diaphonie : Mesurée de canal à canal meilleure à -80dB 16kHz

Vu-mètres A/B : Permet le monitoring entre « INPUT LEVEL » et « GAIN REDUCTION » entre les canaux A et B.

Alimentation du 5043 :
- Voltage : De 9 à 18 Volts DC, 9 watts
- Connecteur : 5.5mm X 2.5mm jack, positif au centre

Consommation : à 9VDC = 1.0 A à 12VDC= 730 mA à 15VDC= 570 mA à 18VDC = 480 mA



Fonctionnement et Caractéristiques du Préamplificateur :

Pourquoi des transformateurs ?
Un exposé complet sur les transformateurs serait fastidieux, un article technique sera donc mis en ligne ultérieurement. Ici, il est nécessaire de revoir quelques points essentiels où l'on va se rendre compte qu'un circuit a besoin d'être considéré en tant que tel et non simplement du point de vue de ses composants de manière indépendante. Les fines subtilités de la construction d'un circuit en relation avec les performances sonores sont de plus en plus prises en considération, par exemple la recherche a conclu que les fréquences au-dessus de 20 kHz affectent la façon dont les humains perçoivent la qualité du son. Mais, bien avant ces constatations scientifiques, énormément de musiciens et d'ingénieurs s'étaient rendu compte que des équipements apparemment similaires pouvaient sonner de manières très différentes.

D'infimes quantités d'harmoniques impaires, musicalement dissonantes, ont un effet désastreux sur la qualité du son. Les bruits et les interférences externes qui trouvent leur chemin dans le circuit d'un signal détériorent les performances de la chaîne entière.

Enormément de studios utilisent des périphériques qui ne sont pas bien protégés contre les signaux externes. Une mauvaise mise à la masse de ce type d'équipement peut être à l'origine de sérieux problèmes. Les circuits « symétrisés électroniquement », très utilisés dans les appareils récents, peuvent donner de très bons niveaux de mesures en bancs d'essais mais ne filtrent pas suffisamment les champs parasites trouvés dans n'importe quel environnement de travail. Les circuits d'entrée et de sortie doivent être libérés de la dépendance de la masse afin que le signal voulu entre et sorte du processeur. Les transformateurs sont la solution idéale. Le son doux et soyeux de mes vieilles consoles favorites était dû aux gros transistors et aux imposants transformateurs de qualité les équipant. Les modules Rupert Neve Designs PorticoTM sont plus compacts et moins coûteux.

Est-il « Class A » ?
« Class A »n'est pas juste synonyme de qualité : ce terme a été utilisé de manière abusive pour décrire n'importe quel type d'amplificateur, de l'électronique grand public à l'audio pro. « Class A » est en fait un type de fonctionnement dans lequel le courant fournit à l'unité amplificatrice ne varie pas en fonction de l'amplitude du signal amplifié. Le rendement des amplificateurs « Class A » est bas, mais le son merveilleux de mes vieilles consoles était dû aux amplificateurs simple face « Pure Class A ». A cette époque, les possibilités des consoles (aux,pistes, etc. 26 ;) étaient moindres et nous pouvions intégrer ces énormes composants dégageant de la chaleur dans le châssis.

La complexité grandissante des consoles de studio modernes a mené à la généralisation de l'utilisation des circuits intégrés pour ainsi atteindre un meilleur fonctionnement. Les circuits intégrés sont pratiquement tous des amplificateurs « push-pull » qui génèrent quelques distorsions résiduelles. Certains génèrent une distorsion très basse, mais, même lorsqu'elle est inférieure au niveau de bruit, elle peut influencer le son que l'on perçoit.

Les êtres humains peuvent détecter de minuscules variations de valeurs de ce type de distorsion, elle n'est pas forcément perçue en tant que telle mais peut causer des désagréments, de la fatigue, etc.... Le seul moyen d'éliminer totalement cette distorsion résiduelle est d'utiliser un amplificateur simple-face en « Class A ». Cela peut être résolu en utilisant des composants « discrets ». Le rendement est bas mais l'avantage au niveau du son a été prouvé depuis des années.

Les modules Portico sont très soigneusement configurés pour être aussi simples que possible, mais la priorité a été de préserver la qualité sonore.


Spécifications techniques du Préamplificateur :


Entrée : Symétrique, utilisant un amplificateur basé sur un transformateur avec filtre passe-bas excluant les fréquences au dessus de 150 kHz. Combine les avantages d'une entrée électroniquement symétrisée et possédant un vrai transformateur. Lorsque l'alimentation Phantom est désengagée, elle sert d'entrée ligne de très haute qualité.

Impédance d'entrée : 10,000 Ohms à + ou - 20%

Bruit : mesuré à la sortie principale : impédance 150 Ohms Mesurée de 22 Hz à 22 kHz : Avec le gain au niveau unitaire : meilleur à -100dBu Avec le gain à 66 dB : meilleur à -62 dBu Bruit d'entrée équivalent : meilleur à -128 dBu

Réponse en fréquence : Sortie principale, pas de charge : à 10 Hz -0.2 dB à 160 kHz -3dB Sortie Buss : mesuré à la sortie « monitor amplifier » du Rupert Neve Designs 5014 « Buss Mixer » : à 10 Hz -0.2 dB à 160 kHz -3dB

Filtre passe haut : Balaye de manière continue les fréquences de 20 Hz à 250 Hz :courbe :12 dB/Octave

Gain : du gain unitaire à +66dB, par pas de 6dB.

« Trim » : Potentiomètre ajustable de -6dB à +6dB

Niveau de sortie maximal : Sortie symétrisée sur transformateurs, de 20 Hz à 40 kHz : +25dBu (« clipe »juste au dessus de +26dB)

« Mute » : « mute » simplement les sorties principales

Bruit et distorsion harmonique totale :
- Sortie principale : à 1kHz, niveau de sortie de +20 dBu, pas de charge : meilleure à 0.001% (pas d'harmoniques de niveau supérieur). « Silk » enclenché : approximativement 0.2% d'harmoniques secondaires.
- Sortie principale : à 20Hz, niveau de sortie de +20dBu, pas de charge : meilleure à 0.01%.
- Sortie buss : à 1kHz, niveau de sortie de +20dBu, pas de charge, mesuré à la sortie « monitor amplifier » : meilleure à 0.002%

Fonction « Silk » : Le Rupert Neve 5012 utilise principalement des circuits à transformateurs monofaces qui excluent tout risque de distorsion. Le bouton « silk » ajuste le spectre des fréquences et délivre un son extrêmement doux et musical.

Sortie Buss : La sortie « buss » est destinée à alimenter les entrées « buss » du Rupert Neve Designs 5014 et des modules de la série Portico.

Diaphonie : Mesurée de canal à canal : Meilleure à -90dB à 15 kHz.

Alimentation Phantom : +48 Volts DC +/- 1%

Consommation électrique : à 9VDC = 1.3 A à 12VDC = 1 A à 15VDC = 800 mA à 18VDC = 650 mA

Connecteur d'alimentation du panneau arrière : 5.5mm X 2.1mm DC jack, positif au centre